Fri, Mar 29, 2024

LUTTE CONTRE LES ANTI-VALEURS : UNE ÉTUDIANTE DE SANTÉ PUBLIQUE EXCLUE DÉFINITIVEMENT POUR FRAUDE GÉNÉRALISÉE

Fidèle à son combat de rendre l'Université Officielle de Mbujimayi, un berceau des valeurs et un levier du savoir scientifique compétitif, le Recteur Abbé Apollinaire CIBAKA CIKONGO encourage l'échec honnête, en lieu et place de la réussite malhonnête. Dans sa décision rectorale du 27 Mars 2024, le numéro 1 de l'UOM a exclu définitivement une étudiante de la Faculté de Santé Publique. Cette résolution puise sa force dans les rapports fournis par différents services habilités et ce, après des enquêtes minutieusement menées, à la suite des dénonciations concordantes. En effet, il est reproché à l'étudiante incriminée de s'être trempée dans une fraude à grande échelle, en faisant recours aux personnes étrangères à l'université et à certains de ses camarades de promotion pour présenter à sa place les épreuves auxquelles elle était soumise. L'une des preuves éloquentes de ce comportement répréhensible est la différence constatée des écritures sur ses différentes copies d'examens. "Attendu que cette étudiante s'est caractérisée par des actes constitutifs d'une fraude généralisée, notamment en se faisant substituer par des personnes extérieures et par certains de ses camarades lors de passation des examens auxquels elle a été soumise en première et deuxième session de l'année 2022-2023." Peut-on lire dans cette décision rectorale. Par voie de conséquence, l'étudiante exclue doit s'abstenir de se présenter sur les sites universitaires et se mêler à toute activité ou initiative estudiantine, sous peine d'être attraite en justice par l'Université Officielle de Mbujimayi. Cellule de Communication / UOM